Cegid améliore sa rentabilité

Dirk Basyn
cegid031007Cegid réalise une bonne opération par les temps actuels. Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre 2013 de l’éditeur s’élève à 128,7 millions d’euros en progression de 2,8% à périmètre courant par rapport à celui du premier semestre 2012 (125,3 millions d’euros) et à près de 2 % à périmètre constant (hors TD International intégré dans les comptes depuis le 1er août 2012).

La marge brute s’élève à 113,8 millions d’euros soit 88,4 % du chiffre d’affaires, contre 86,3 % il y a un an.

Quant au résultat opérationnel courant, il fait plus que doubler pour s’établir à 12,6 millions d’euros contre 6,0 millions d’euros au 30 juin 2012.

Le bénéfice net s’établit, à 7,3 millions d’euros, contre 2,5 millions d’euros un an auparavant.

Le cash flow opérationnel s’élève désormais à 28,7 millions d’euros, contre 19,7 millions d’euros l’an dernier. Enfin, l’endettement net diminue sensiblement et passe de 74 millions d’euros il y a un an, à 66,5 millions d’euros.

 

Forte progression du SaaS

L’activité du second trimestre (63,7 millions d’euros, soit + 5,4 % à périmètre courant et + 4,5 % à périmètre constant) voit la progression des activités d’édition (+ 11,6 % au deuxième trimestre et + 9,1 % sur le semestre), qui subissent l’impact positif  de la forte croissance du SaaS (+ 46,6 % sur le second trimestre et + 47,9 % sur l’ensemble du premier semestre). L’éditeur a en effet multiplié les offres en ligne (Yourcegid Manufacturing, Yourcegid Ressources Humaines, Yourcegid RH Pack On Demand, Yourcegid Secteur Public).

Le chiffre d’affaires licences qui a bénéficié de facturations dans le cadre de grands contrats, notamment dans le secteur du retail, affiche de son côté une croissance de 23,4 % sur le second trimestre et de 9,7 % sur l’ensemble du semestre. L’éditeur profite il est vrai d’un effet de base favorable, le second trimestre 2012 s’étant révélé particulièrement atone.

Au total, le chiffre d’affaires édition, qui intègre également les activités de maintenance logicielle, s’élève pour le semestre à 86,7 millions d’euros (+ 9,1 % par rapport à l’année précédente).

En revanche, le chiffre d’affaires des services d’édition, soit 28,8 millions d’euros recule de 4,6 %, l’éditeur ayant confié à des partenaires une partie du déploiement de ses offres.

Cegid, qui se concentre désormais sur des offres à plus forte valeur ajoutée, a par ailleurs vu la part de la distribution dans son chiffre d’affaires réduite à 10%, soit deux points de moins par rapport au 30 juin 2012.

Le chiffre d’affaires récurrent (73,5 millions d’euros, soit  7,8 % de plus qu’au premier semestre 2012) représente à présent 57 % du total du chiffre d’affaires semestriel (54 % au 30 juin 2012).

A l’international, le groupe a vu son activité croître de 26 %, essentiellement dans le secteur du retail.

En se basant sur l’évolution favorable de son activité, l’éditeur estime aujourd’hui que « cette évolution devrait conduire à une croissance du résultat opérationnel courant sur l’ensemble de l’année 2013 par rapport à 2012 ».

 

 

Merci de vous identifier ou de vous inscrire pour discuter de l’article
Discutez de ceci sur le forum. (0 commentaires)

A lire également aujourdhui

Vendredi 07 Mars 2014
  • Le très haut débit progresse dans l’Hexagone
    ArcepL’Arcep vient de dévoiler les chiffres du haut et du très haut débit. Ceux-ci progressent considérablement dans l’Hexagone. En effet, Le nombre d’abonnements au haut et au très haut débit s’élevait au 31 décembre à 24,9

Lire la suite

Jeudi 06 Mars 2014

Lire la suite

Lire la suite

  • Pourquoi moderniser le parc applicatif ?
    PlaymobilLes DSI ont pris conscience de la nécessité de moderniser leur parc applicatif, à la fois pour réduire les coûts et pour pouvoir bénéficier des nouvelles technologies et mieux accompagner ainsi la transformation numérique de leur entreprise.

Lire la suite

  • Encore une acquisition pour Mitel
    OaisysMitel vient de faire une nouvelle acquisition pour étendre son influence dans le domaines de centres de contact. La fabricant canadien vient en effet de racheter, pour un montant qui n’est pas dévoilé, l’éditeur américain Oaisys.

Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

Lire la suite

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s